Ne manquez pas nos portes ouvertes le dimanche 23 septembre de 13h à 16h

6 septembre 2018: Feu, légendes et dégustation de bannique


 

 

19h: Feu, légendes et dégustation de bannique (Note: L'activitée sera à l'extérieur)

La bannique qu’on appelle parfois aussi bannock est le pain plat traditionnel des autochtones et des premiers colons et trappeurs.  C’est un pain sans levain préparé à base de saindoux, de sel et d’eau, mais il existe autant de recettes que de famille en préparant.L’histoire de la bannique Avant l’arrivée des Européens, la bannique était préparée avec les ingrédients trouvés dans la nature.  Les cuisiniers autochtones de l’époque utilisaient de la farine faite avec différentes types de racines qui pouvaient être trouvées dans la forêt et des sirops faits de la sève des arbres, comme le sirop d’érable.  La bannique de l’époque contenait également du maïs et des noix.  Il existait aussi des variantes régionales, comme l’ajout de fruits.Les méthodes de cuisson étaient aussi diverses que les recettes.  Une des méthodes traditionnelles consistait à rouler la bannique dans du sable et à la faire cuire dans un foyer.  Une fois le pain cuit, on  en brossait simplement le sable avant de le manger.  D’autres groupes utilisaient des fours en argiles ou en pierres pour faire cuire la bannique.  Une méthode toute différente consistait à enrouler la pâte autour d’un bâton ou d’une branche et de la faire cuire sur le feu, comme on le fait aujourd’hui avec les guimauves.  L’arrivée des colons européens a mené à l’introduction des poêlons en fonte pour la cuisson du pain traditionnel.  De nos jours, on fait typiquement cuire la bannique au four ou on la fait frire.

 

Nous joindre

780, boul. Lebourgneuf
Québec (Qc)  G1J 1S1

418.623.533
info@jardinslebourgneuf.com

Une division de
Les Immeubles Roussin

Suivez-nous

Restez informés sur les nouveautés de la résidence